31
Juil
08

La fin du Néolibéralisme

La fin du
Néolibéralisme

(présentation hors concours )


Québec – 2003
De Patrick Boivin
3 min. Mini DV
Production Alliage Superinteruniversel

“Le vrai visage du capitalisme nous est enfin révélé.”
SPASM (JM)

Le réalisateur de Phylactère Cola nous offre une vision horripilante de l’Amérique corporative. D’une technique impeccable, ce court film malsain vous donnera un chaud ou froid comme une omelette norvégienne. Bon appétit

Site web de Phylactère-Cola: http://www.phylacterecola.com/

Publicités
29
Juil
08

Ressource Première

Ressource Première

Embourbé dans un système dont l’engrenage rouillé ne cesse de vaciller, l’homme se satisfait de sa condition prolétarienne. Il n’y voit que la réalité qui dévore ses rêves et ambitions, acceptée et à jamais acclamée. Combien de fois, nous sommes nous fait répéter que « Ça a toujours été comme ça. » « À ton âge, moi aussi je pensais comme toi »  « Tu n’as pas le choix. ». Endormi dans ce cadre prédéfini, incapable de voir au-delà de sa propre cage, l’homme se perçoit comme libre. Libre de choisir, libre d’établir sa propre façon de vivre. Illusion de liberté, afin de promouvoir la productivité. Cercle vicieux qui n’a pour but que l’amoindrissement de la matière intellectuelle de l’humain. Matérialiste, consommateur, ignorant ou averti…il n’en demeure pas moins un prisonnier en quête incessante du bonheur.

Sommes-nous à ce point engourdis qu’il nous est impossible de voir cette roue tourner? Sommes-nous à ce point découragés, que nous préférons fermer les yeux sur notre présent, notre futur et notre passé? Comment pouvons-nous accepter de vivre dans de telles conditions sans n’avoir mot sur notre vie?

Nous sommes assourdis par le bruit que produit la machine, étourdis par ses lumières et ses emblèmes. Comment pourrions-nous s’asseoir et ne regarder que pour un instant, le mouvement de cette roue. Contempler avec aggravation la détérioration de notre existence. Réduisez à néant tout efforts car hommes seuls que vous êtes, inutile de vous réveillez, ce rêve est bien plus seyant.

Tout au loin, nous apercevons ce tendre mirage. Un vent soudain, balayant la côte alors que d’un congé, nous profitons de cette vue, oh si plaisante. Le vacarme si familier n’est plus, mais d’un claquement de doigts, de retour. Espoir vain trop souvent malsain, voilà ce bonheur auquel l’homme s’étreint.

Nous n’avons pas le temps de penser. Nous naissons sur cette terre, en tant que matière première, pour cette industrie qui démoli le potentiel de l’homme tel que nous l’avons connu. La ressource, inlassable, se reproduit et lorsqu’un ne fait plus, l’autre ne saura que mieux huiler l’outillage. Tel un cannibale, notre prédateur nous matte, nous épis. Il saura bien assez tôt lorsque le moment du renouvellement arrivera, dévoré son innocente proie.

Et il regarde le tournoiement de sa roue, un savoureux sourire lui caressant les traits rigides du visage. Il le sait. Matière première, non seulement ne produis-tu pas de merveilleuses babioles, tu sais mieux que quiconque, les utiliser. De ce bout de papier, tel un magicien, tu sauras m’en ramener des milliers. Ne demande jamais plus que ton pain, car au grand jamais je ne tolèrerai une telle insolence. Ceci est mien, contente toi de ton tien.

Et nous regarderons la bête dévorer notre frère, car nous sommes libres. Nous ne dirons mot, car nous sommes confortables. Nous gagnons notre pain, il ne savait point ce qu’il goutait. Mais à quoi bon, ma mie est fraîche, et ce nid n’est que plus mien.

Vient le jour où le grain se fait rare. Nous ne pouvons gagner notre pain, car il a disparu. Nous ne pouvons gagner notre eau, car il l’a tout bu. Mais à quoi bon, nous sommes confortables. …Nous étions confortables. Aujourd’hui nous n’avons plus de quoi subsister et cette roue, dont nous entendions le si doux rouage, a cessé de tourner. Nous avons, aussi, cessé d’exister.

07
Juil
08

The World According to Monsanto

In March 11 a new documentary was aired on French television (ARTE – French-German cultural tv channel) by French journalist and film maker Marie-Monique Robin, The World According to Monsanto –

A documentary that Americans won’t ever see.

The gigantic biotech corporation Monsanto is threatening to destroy the agricultural biodiversity which has served mankind for thousands of years.

http://wideeyecinema.com/?p=105

Tanya

04
Juil
08

The Ultimate Cure

Here it is!

14
Juin
08

Un DVD proposé par Le Monde diplomatique




« We feed the world », le marché de la faim

Un DVD proposé par Le Monde diplomatique



En quelques mois, les émeutes de la faim se sont multipliées
d’un bout à l’autre de la planète. L’Organisation des
Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) ne
mâche pas ses mots : la hausse des prix des produits
alimentaires (55 % en moins d’un an) a, selon elle, « un
impact dévastateur sur la sécurité de nombreux peuples et
sur les droits de l’homme ».

Pourtant, le sommet spécial qu’elle a organisé à Rome, début
juin, s’est conclu par un accord a minima : l’engagement a,
par exemple, été pris de réduire de réduire de moitié le
nombre de personnes qui ont faim d’ici 2015, mais rien n’a
été signé sur les biocarburants. Les sommes dégagées sont
loin des trente milliards de dollars annuels réclamés par
M. Jacques Diouf, secrétaire général de la FAO. Plusieurs
associations et certains officiels n’ont pas caché leur
déception.

Le documentaire « We feed the world. Le marché de la faim »,
d’Erwin Wagenhofer permet de comprendre les causes profondes
de cette crise alimentaire. L’enquête que le journaliste
autrichien a menée à travers le monde explique comment,
alors que tous les experts reconnaissent que la planète est
capable de nourrir l’ensemble de ses habitants, la famine et
la misère rurale persistent. Il se livre à une démonstration
implacable et pédagogique des logiques économiques
expliquant un désastre qui pourrait être empêché.

Les reportages et les analyses éclairent notamment le lien
entre la faim dans le monde et la nourriture produite pour
l’Europe ou les autres pays riches. L’auteur invite les
« consommateurs » que nous sommes – « ceux dont l’argent
est convoité par l’industrie alimentaire » – à s’informer
et à repenser leurs habitudes de consommation.

Voici le lien: http://www.monde-diplomatique.fr/boutique/wefeed

Ps: si quelqun’un peut en avoir acces SVP laisser moi savoir, en postant.

Merci

Tanya

05
Juin
08

une chanson contre le capitalisme

Money par Serj Tankian

01
Juin
08

Seul

Simplement parce que ca va droit au but….




novembre 2018
D L M M J V S
« Juil    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Commentaires récents

Publicités